Comment fournir des liquidités à l’échange de crypto-monnaie

Comment fournir des liquidités à l’échange de crypto-monnaie

New crypto projects

La liquidité d’une plate-forme de négociation représente la facilité avec laquelle un trader peut utiliser la plate-forme pour échanger un actif contre un autre. Si un trader envoie un ordre de marché pour acheter ou vendre un actif et que la plate-forme ne trouve pas suffisamment d’ordres d’achat ou de vente pour terminer la transaction à un prix raisonnable, la plate-forme est probablement aux prises avec une faible liquidité – et le trader est susceptible de prendre leur future entreprise ailleurs.

Les plates-formes offrant une liquidité adéquate et des prix de marché compétitifs ont tendance à connaître un cycle gratifiant, les traders qui trouvent leurs besoins de liquidité satisfaits, revenant pour plus de transactions, ce qui fournit des liquidités à d’autres traders agissant en tant que contreparties. La liquidité peut également aider à atténuer les effets des transactions individuelles sur les conditions du marché d’un actif. Un lieu aux prises avec une faible liquidité pour un actif donné verra une grande partie de son carnet de commandes dévoré par une seule transaction. Cela signifie que l’ordre remontera plus haut dans le carnet d’ordres et encourra un prix moyen plus élevé (ou un prix inférieur pour les traders qui tentent de vendre).

Les ordres laissés en suspens sont moins susceptibles de représenter avec précision le prix moyen de l’actif sur de nombreux sites. Cependant, un site avec une liquidité élevée peut résister à une vague de transactions rapides avant de consommer une grande partie de son carnet de commandes, ce qui se traduit par de meilleurs remplissages et des clients plus satisfaits.

La liquidité est essentielle au succès, à la fois dans les échanges cryptographiques et sur les marchés financiers beaucoup plus anciens et traditionnels. C’est pourquoi les établissements institutionnels tels que la Bourse de New York s’associent souvent à des fournisseurs de liquidités internes. Ces fournisseurs agissent en tant que teneurs de marché, jouant un rôle majeur dans la définition de la valeur marchande à court terme d’un actif en fournissant facilement des liquidités lorsque les ordres d’achat / de vente que les traders leur envoient sont exécutés.

La liquidité peut être un peu plus difficile à trouver pour les constructeurs de sites dans le monde beaucoup plus jeune de la cryptographie – mais cela ne signifie pas que les opérateurs de sites sont à court d’options. Alors que la crypto-finance devient de plus en plus sophistiquée, les opérateurs de sites trouvent des moyens de fournir aux traders les liquidités dont ils ont besoin. Trois options prometteuses sont les teneurs de marché tiers, la tenue de marché cross-exchange et l’extraction de liquidité. Différentes solutions de liquidité peuvent immobiliser différents montants de capital et de capacité opérationnelle, il n’y a donc pas de stratégie universelle.

En relation: Un marché de liquidité peut-il faire progresser l’industrie de la cryptographie?

Teneurs de marché tiers

Les accords de crypto market maker répliquent essentiellement les solutions de liquidité internes qui sont populaires dans les établissements de financement institutionnel. Un lieu conclut un accord avec un fournisseur de liquidités extérieur – le plus souvent un hedge fund. Ces fournisseurs négocient généralement dans de nombreux sites différents à la fois et peuvent se procurer les liquidités dont ils ont besoin pour un site en exécutant des transactions sur d’autres sites.

Contrairement aux preneurs de marché, qui sont prêts à payer plus qu’ils ne préféreraient obtenir un actif parce qu’ils apprécient la détention de l’actif lui-même, les teneurs de marché sont prêts à acheter ou à vendre n’importe quel actif tant qu’ils peuvent capturer un profit marginal en couvrant leur transaction. sur un autre site et maintenir les niveaux d’inventaire souhaités. Pour stabiliser un partenariat à long terme, les teneurs de marché et les plates-formes de négociation s’accorderont souvent sur un certain niveau de profit que les décideurs peuvent s’attendre à générer chaque mois. Si le profit du fabricant tombe en dessous de ce montant, le lieu accepte de payer la différence.

Les lieux peuvent ajouter des incitations supplémentaires dans l’accord. Par exemple, certains fabricants accepteront de fournir un prix de référence, qui cite le prix le plus bas trouvé sur plusieurs bourses afin d’attirer des traders d’autres sites. Les plateformes de trading offrent également parfois aux fabricants des niveaux de marge accrus. Les établissements examinent régulièrement les bilans de leurs responsables de marché pour s’assurer de la solvabilité du créateur. Ce processus d’examen aide les sites à décider quels comptes seront autorisés à se négocier temporairement avec des soldes de comptes négatifs.

Les teneurs de marché agréés peuvent régler leurs obligations quotidiennement et, dans certaines circonstances, toutes les semaines, ce qui peut signifier que les passifs à court terme des plates-formes de négociation dépasseront temporairement les actifs sous leur gestion jusqu’à ce que le règlement ait lieu. Les teneurs de marché avec des niveaux de marge accrus peuvent prêter des stocks et / ou arbitrer d’autres opportunités dans les fenêtres de règlement afin d’augmenter leurs rendements.

Les teneurs de marché ou les bourses qui entrent dans un environnement formel de liquidité peuvent également avoir des exigences spécifiques en matière d’intégration technique entre le lieu et le fournisseur de liquidité. Les décideurs qui représentent une institution financière préfèrent souvent interagir avec les échanges via Financial Information Exchange, ou FIX API, un protocole de communication normalisé pour les données financières. Ce protocole est rapide, efficace et optimal pour les serveurs colocalisés. Certains traders moins institutionnels peuvent préférer utiliser un protocole WebSocket, qui est principalement destiné aux investisseurs de détail. Cette méthode est toujours viable pour le trading haute fréquence, mais elle est souvent plus lente que FIX et peut traiter moins de demandes par minute en raison des restrictions de limite de taux.

Création de marché cross-exchange

Dans cette stratégie, les traders peuvent toujours se tourner vers un market maker – mais le maker est l’opérateur du site plutôt qu’un tiers. Grâce aux transactions croisées, le lieu peut se procurer des liquidités sans risquer de pertes importantes.

Les opérateurs de sites agissent en tant que teneurs de marché sur leurs propres sites – «l’échange de fabricants» – et agissent simultanément en tant que preneurs de marché sur un ou plusieurs autres lieux – «l’échange des preneurs». Ces bourses de preneurs externes – également connues sous le nom de bourses sources – ont leurs propres fournisseurs de liquidité, qui fixent des offres et proposent des prix que d’autres acteurs du marché peuvent accepter. Les opérateurs de la bourse maker utilisent ces prix d’achat et d’offre pour définir les conditions de tenue de marché sur leur propre site, souvent avec une majoration de la bourse source.

Dans l’exemple ci-dessus, l’opérateur du site achètera un actif vendu sur l’échange du fabricant pour 98 $, le prix le plus bas disponible, tout en vendant simultanément cet actif sur l’échange du preneur pour 99 $. Leurs niveaux d’inventaire restent les mêmes et non seulement ils n’ont pas perdu de capital, mais ils ont en fait réalisé un petit bénéfice de 1 USD. De même, l’opérateur peut vendre un actif pour la meilleure offre qu’il rencontre sur l’échange du fabricant – 101 $ – tout en récupérant simultanément cet inventaire sans perdre de capital en le rachetant sur l’échange du preneur pour 100 $. L’opérateur d’échange peut continuer ce processus à plusieurs reprises pour générer des revenus.

La création de marchés croisés permet aux opérateurs de sites de trouver des liquidités sans payer un tiers pour le faire à leur place, mais cette stratégie s’accompagne de problèmes d’efficacité du capital. Les fournisseurs de services de market maker dont nous avons discuté dans la section précédente ont souvent des lignes de crédit sur plusieurs sites, ce qui leur permet de négocier sur marge plutôt que de garantir le montant total de l’inventaire d’actifs qu’ils publient pour chaque transaction. Un opérateur de sites pratiquant la création de marchés croisés sans accès au crédit doit conserver un inventaire important dans ses échanges preneurs, ce qui rend difficile l’utilisation de ce capital à d’autres fins génératrices de bénéfices ou pour un rééquilibrage souvent nécessaire entre les plates-formes de négociation.

Extraction de liquidités

La création de marché était un service important dans les plates-formes financières traditionnelles avant même que la cryptographie n’existait, et la création de marché d’échange croisé entre différents sites de cryptographie est une extension logique de ce concept financier traditionnel. L’extraction de liquidités, cependant, est une stratégie beaucoup plus étroitement liée à la cryptographie elle-même en tant que classe d’actifs.

La crypto-monnaie a gagné (et continue de gagner) du terrain en raison de sa structure décentralisée unique. Cette décentralisation est profondément liée à la participation communautaire. De nombreux protocoles de blockchain, par exemple, récompensent les participants individuels pour le jalonnement de coins ou l’exécution de nœuds. Lorsqu’elles sont correctement structurées, ces récompenses encouragent la distribution de la puissance de calcul sur un vaste réseau de participants indépendants, ce qui, à son tour, rend le protocole lui-même plus décentralisé et donc plus résilient.

L’exploitation de liquidités étend la tradition de la blockchain de se tourner vers la communauté pour un support décentralisé d’importantes fonctions cryptographiques. Les sites qui se tournent vers l’extraction de liquidités évitent toute source de création de marché singulière, qu’il s’agisse d’un partenariat avec une société de gestion de marché professionnelle ou de leur propre algorithme de création de marché cross-exchange. Au lieu de cela, ils distribuent un logiciel open source à tout participant qui souhaite le télécharger.

Ces mineurs de liquidité nouvellement enrôlés connectent leurs portefeuilles cryptographiques et définissent des paramètres pour que le logiciel exécute automatiquement des transactions de tenue de marché sur les bourses participantes. Un pool de récompenses est généré de manière algorithmique et distribué entre les mineurs, les mineurs qui tolèrent plus de risques recevant de plus grandes récompenses.

Dernières pensées

Il n’y a pas de solution de liquidité universelle et chaque stratégie présente des inconvénients et des inefficacités. L’extraction de liquidités est une stratégie théoriquement prometteuse qui est maintenant mise en œuvre sur le terrain dans une poignée de sites cryptographiques, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant qu’elle ne se révèle évolutive pour le trading grand public.

La création de marchés croisés crée non seulement des inefficacités du capital, mais peut également éloigner les commerçants en raison des intérêts conflictuels de la plate-forme: bien que les opérateurs de la plate-forme exécutent la stratégie de fournir des liquidités, ils le font en négociant contre et parfois en profitant des clients de la bourse. Les accords de tenue de marché ont dissuadé certains passionnés de crypto qui préfèrent une approche décentralisée et un éloignement définitif du monde de la finance traditionnelle, mais pour de nombreux opérateurs boursiers, ces accords sont de loin la solution de liquidité la plus efficace, donnant accès aux lignes de crédit et des sites non cryptographiques très liquides.

Cet article ne contient ni conseils ni recommandations en matière d’investissement. Chaque mouvement d’investissement et de trading comporte des risques, les lecteurs doivent mener leurs propres recherches lorsqu’ils prennent une décision.

Les points de vue, pensées et opinions exprimés ici sont les seuls auteurs et ne reflètent ou ne représentent pas nécessairement les points de vue et opinions de Crypto.

Cet article a été co-écrit par Warren Lorenz et Aly Madhavji.

Warren Lorenz est le directeur de la stratégie de Pipefold – une chambre de compensation non-dépositaire pour les actifs numériques qui élimine le risque de contrepartie, le risque de liquidité et le risque de piratage, aidant les institutions à allouer efficacement le capital sur les marchés de la cryptographie. Warren est également associé commanditaire chez Weave Markets – un fonds de couverture d’actifs numériques – et était l’ancien directeur général des opérations de négociation chez Amplify Exchange. En tant qu’entrepreneur, Warren a construit plusieurs produits qui ont été licenciés et vendus à des fonds spéculatifs, des bureaux de négociation pour compte propre et des family offices.

Aly Madhavji est l’associé directeur du Blockchain Founders Fund, qui investit et crée des startups de premier plan. Il est associé commanditaire chez Loyal VC. Aly consulte des organisations sur les technologies émergentes, telles que l’INSEAD et les Nations Unies, sur des solutions pour aider à réduire la pauvreté. Il est chercheur senior en blockchain à l’INSEAD et a été reconnu comme l’un des leaders mondiaux de la «Blockchain 100» de 2019 par Lattice80. Aly a siégé à divers conseils consultatifs, dont le Conseil d’administration de l’Université de Toronto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *