Karpeles dit que le verdict du mont Gox pourrait établir un précédent «dangereux»

Karpeles dit que le verdict du mont Gox pourrait établir un précédent «dangereux»

Secure crypto wallet

Un jour après qu’un tribunal de Tokyo a confirmé les accusations portées contre lui, Mark Karpeles, l’ancien propriétaire et PDG de la bourse aujourd’hui disparue Mt. Gox, a parlé à Crypto concernant le verdict.

Le 11 juin, la juge du tribunal de district de Tokyo, Mariko Goto, a annulé l’appel de Karpeles à une accusation antérieure de falsification de données financières. Karpeles a été condamné pour la première fois en mars 2019 et a été condamné à une peine d’emprisonnement de deux ans et demi. Il a entamé le processus d’appel le même mois. L’ancien PDG devra purger une peine s’il commet une nouvelle infraction dans un délai de quatre ans.

S’adressant à Crypto, Karpeles a déclaré qu’il n’avait pas décidé de faire appel à nouveau et qu’il consultait actuellement son conseiller juridique sur la façon de procéder:

«Le verdict, dans ce cas, repose sur le concept introduit par l’accusation selon lequel la société a sa propre« volonté »qui peut différer de celle de la direction et / ou des actionnaires». Je pense que cela peut être dangereux car cela signifie qu’une entreprise qui fait faillite peut être ultérieurement poursuivie pour avoir pris des mesures contraires à ce que l’accusation a décidé était la volonté de l’entreprise à un moment donné. »

Le 11 juin, le juge Goto a expliqué le motif de l’accusation comme “une action qui va à l’encontre des conditions de service que l’entreprise a indiqué comme sa propre volonté.”

Mt. basé à Tokyo Gox était la plus grande bourse du monde où près de 70% de toutes les transactions BItcoin (BTC) ont été effectuées à un moment donné. En février 2014, l’entreprise a perdu la trace de près de 750 000 BTC appartenant aux clients et de 100 000 BTC.

Mt. Gox a engagé une procédure de mise en faillite en 2014, mais a depuis subi des procédures de réhabilitation civile pour lui permettre de rembourser ses créanciers.

Le plan de réhabilitation devrait être soumis d’ici le 1er juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *