Une frénésie de vente au détail entraîne-t-elle un effet de levier excessif sur les marchés à terme de Bitcoin?

Une frénésie de vente au détail entraîne-t-elle un effet de levier excessif sur les marchés à terme de Bitcoin?

Top crypto twitter influencers

Bitcoin (BTC) a franchi le seuil de 50 000 $ le 16 février. Mais tout en échouant à franchir clairement la barrière psychologique, il a sans aucun doute montré le potentiel de valorisations encore plus élevées.

Pendant ce temps, les indicateurs des contrats à terme et des options sont mal alignés, signalant un effet de levier excessif des acheteurs, tandis que les marchés d’options restent calmes. Après avoir analysé les deux marchés, on pourrait théoriser ce qui a causé cette apparente incongruence.

Le biais des options est resté neutre à positif

Lors de l’analyse des options, l’inclinaison du delta de 25% est la jauge la plus pertinente. Cet indicateur compare des options d’achat (d’achat) et de vente (vente) similaires côte à côte.

Il deviendra négatif lorsque la prime des options de vente est supérieure à celle des options d’achat à risque similaire. Un biais négatif se traduit par un coût plus élevé de la protection à la baisse, indiquant une tendance haussière.

L’inverse est vrai lorsque les teneurs de marché sont baissiers, ce qui fait que l’indicateur de décalage du delta de 25% gagne du terrain.

Options Deribit BTC 30 jours asymétrie delta de 25%. Source: laevitas.ch

Un indicateur de biais entre moins 10% (légèrement haussier) et positif 10% (quelque peu baissier) est considéré comme normal. Au cours des trois derniers mois, il n’y a pas eu une seule occurrence d’un biais de 10% ou plus sur 30 jours, ce qui est généralement considéré comme un événement baissier.

Ces données sont très encourageantes, étant donné que Bitcoin a connu une correction de 24% le 11 janvier, en plus d’une vente de 19% dix jours plus tard. Pourtant, rien n’indique que les traders d’options exigeaient des primes plus importantes pour la protection contre les baisses.

La prime à terme a maintenu des niveaux excessivement optimistes

En mesurant l’écart de dépenses entre les contrats à terme et le marché au comptant régulier, un trader peut évaluer le niveau de haussier sur le marché.

Les contrats à terme à 3 mois devraient généralement se négocier avec une prime annualisée de 6% à 20% (base) par rapport aux échanges au comptant réguliers. Chaque fois que cet indicateur s’estompe ou devient négatif, il s’agit d’un drapeau rouge alarmant. Cette situation est connue sous le nom de rétrogradation et indique que le marché devient baissier.

D’un autre côté, une base durable supérieure à 20% signale un effet de levier excessif des acheteurs, créant un potentiel de liquidations massives et d’éventuels krachs du marché.

Prime à terme de mars 2021 BTC. La source: Données sur les actifs numériques NYDIG

Le graphique ci-dessus montre que l’indicateur a atteint un creux de 1,5% le 27 janvier, mais est ensuite revenu à 4,5% et plus, alors que le Bitcoin a rebondi au-dessus de 35000 $. Même pendant ses périodes les plus sombres, la prime des contrats à terme se maintenait au-dessus du taux annualisé de 10%, indiquant l’optimisme des traders professionnels.

Pendant ce temps, le niveau actuel de 5,5%, équivalent à un taux annualisé de 50%, indique un effet de levier excessif des acheteurs. Les contrats à terme perpétuels (swaps inverses) pourraient être à l’origine de ce problème, et les commerçants de détail utilisent plus largement ces contrats.

Taux de financement hebdomadaire des contrats à terme perpétuels BTC. La source: Données sur les actifs numériques NYDIG

Attention, le taux de financement a dépassé 2,5% par semaine, compensant ainsi largement la prime annualisée de 50% des contrats de mars.

Par conséquent, les bureaux d’arbitrage et les teneurs de marché sont probablement heureux de payer une prime aussi élevée sur les contrats à mois fixe tout en court-circuitant simultanément l’avenir perpétuel et en profitant de la différence de taux.

Pour conclure, ce mouvement explique parfaitement pourquoi les marchés d’options sont relativement neutres alors que les marchés à terme montrent un levier excessif des acheteurs. Alors que les clients institutionnels et les baleines dominent les volumes d’options, les commerçants de détail semblent être à l’origine de ce décalage.

Les vues et opinions exprimées ici sont uniquement celles de author et ne reflètent pas nécessairement les vues de Crypto. Chaque mouvement d’investissement et de négociation comporte des risques. Vous devez mener vos propres recherches lorsque vous prenez une décision.