La Commission européenne adopte un paquet de financement numérique pour la crypto et la blockchain

La Commission européenne adopte un paquet de financement numérique pour la crypto et la blockchain

Origine crypto monnaie

La Commission européenne s’emploie à apporter plus de clarté et de certitude juridiques à l’industrie de la crypto-monnaie dans ses États membres.

Le 24 septembre, la CE a officiellement adopté un nouveau paquet de financement numérique comprenant des stratégies de financement numérique et de paiement de détail, ainsi que des propositions législatives sur les actifs cryptographiques.

La CE a déclaré que le nouveau paquet représentait la première fois que l’autorité proposait une nouvelle législation sur les actifs cryptographiques.

Dans le cadre des nouvelles propositions législatives, la CE accorde une attention particulière aux coins stables – un type de crypto-monnaie qui lie la valeur à une référence externe comme le dollar américain ou un algorithme.

Plus précisément, les propositions visent à introduire des exigences plus strictes pour les émetteurs de stablecoins en termes de capital, de droits des investisseurs et de surveillance, indique le texte de la proposition.

Dans ce document, la CE vise à exiger des émetteurs de stablecoins qu’ils obtiennent l’autorisation d’une autorité nationale compétente si l’encours des stablecoins est supérieur à 5 millions d’euros (5,8 millions de dollars).

L’autorité veut également obliger les émetteurs d’actifs cryptographiques à publier un livre blanc avec des exigences de divulgation obligatoires. Les petites et moyennes entreprises seront exemptées de la publication d’un tel livre blanc lorsque la contrepartie totale de l’offre d’actifs cryptographiques est inférieure à 1 million d’euros (1,1 million de dollars) sur une période de 12 mois.

L’exclusion garantit que «les exigences imposées aux fournisseurs de services de crypto-actifs sont proportionnées aux risques créés par les services fournis.»

Selon l’autorité, les nouvelles mesures seront cruciales pour soutenir la reprise économique de l’UE, car elles permettront de débloquer de nouvelles façons de canaliser les financements vers les entreprises européennes. «En rendant les règles plus sûres et plus conviviales pour les consommateurs, la Commission vise à stimuler l’innovation responsable dans le secteur financier de l’UE, en particulier pour les start-up numériques très innovantes», a noté la CE.

Le paquet est maintenant soumis à l’examen des homologues législatifs de la CE, le Parlement européen et le Conseil européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *