Le département économique de Dubaï va déployer le KYC d’entreprise basé sur la blockchain

Le département économique de Dubaï va déployer le KYC d’entreprise basé sur la blockchain

Fuel crypto news

Le Département du développement économique de Dubaï, ou «économie de Dubaï», et le Centre financier international de Dubaï s’emploient à étendre leur plate-forme Know Your Customer aux institutions financières des Émirats arabes unis.

Le DIFC a fait connaître le projet d’extension du projet via une annonce publiée sur son site Internet le 6 avril.

Selon le communiqué, les deux organisations ont signé un accord pour mettre en place les modalités nécessaires pour étendre la plate-forme KYC aux EAU.

Le projet a été annoncé pour la première fois en février 2020, avec 120 entreprises intégrées en juillet 2020, selon un rapport de Crypto à l’époque.

Le DIFC a déclaré que la plate-forme KYC basée sur la blockchain détenait désormais près de la moitié de tous les enregistrements électroniques KYC aux EAU.

Commentant la nécessité d’accélérer l’adoption du système KYC blockchain, le DIFC a déclaré que la plate-forme permettra un partage plus efficace des données KYC vérifiées entre les autorités de délivrance des licences.

Pour Abdulla Hassan, PDG du secteur des entreprises, Dubai Economy, Emirats Arabes Unis, Dubaï fait partie intégrante des efforts déployés par le gouvernement pour positionner le pays comme une destination d’investissement mondiale viable:

«Après son lancement en 2020, la plate-forme est devenue de plus en plus cruciale non seulement pour simplifier les procédures d’ouverture de comptes bancaires pour les investisseurs, mais aussi pour permettre aux banques de recevoir numériquement des données KYC vérifiées. Cette initiative a un impact positif sur l’attraction des entreprises et sur le classement mondial de la facilité de faire des affaires de Dubaï et des Émirats arabes unis. »

Le consortium blockchain KYC est l’un des nombreux exemples de la position positive adoptée par le gouvernement émirati face à la technologie de la crypto et de la blockchain.

Plus tôt en avril, le ministre de l’Économie des Émirats arabes unis, Abdulla Bin Touq Al Marri, a identifié la cryptographie et la tokenisation des actifs comme faisant partie intégrante des plans du pays visant à doubler la taille de son économie au cours de la prochaine décennie.

Pendant ce temps, les régulateurs financiers de Dubaï travaillent déjà sur la réglementation de la crypto-monnaie, les membres du public ayant récemment accordé une fenêtre de 30 jours pour commenter les lois proposées sur la crypto-monnaie.