Les menaces qui pèsent sur la durabilité de DeFi – et comment y remédier

Les menaces qui pèsent sur la durabilité de DeFi – et comment y remédier

Valeur crypto monnaie pi

En l’espace de 12 mois, DeFi est devenue une industrie de 15 milliards de dollars – engendrant des jetons de gouvernance qui valent maintenant encore plus que Bitcoin.

Mais l’explosion rapide des protocoles a entraîné des difficultés de croissance considérables… et des inquiétudes quant au fait que le secteur ne soit pas sur une base durable. Lorsque les taux d’intérêt des comptes d’épargne conventionnels se situent à une fraction de pour cent, alors que l’agriculture de rendement génère des rendements à trois chiffres, il est inévitable que des questions surgissent sur la question de savoir s’il s’agit d’une bulle prête à éclater.

Comme le co-fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, l’a récemment souligné dans un podcast avec Ryan Sean Adams, ces taux d’intérêt exorbitants ne sont “ qu’une promotion temporaire créée en imprimant un tas de jetons composés, et vous ne pouvez tout simplement pas continuer à imprimer des composés. jetons pour toujours. »

SEBA, une banque crypto réglementée en Suisse, a frappé dans le mille en septembre lorsqu’elle a publié un rapport qui demande ceci: “Que se passe-t-il lorsque la musique s’arrête?”

Ses analystes ont averti que la tendance actuelle de l’agriculture de rendement dans DeFi n’est pas durable – et ont continué en prédisant que seule une petite poignée de protocoles survivrait à long terme. En effet, Yearn.finance s’est déjà lancé dans une pléthore de fusions ces dernières semaines destinées à renforcer ses ressources de développement et à élargir son pool de liquidités.

Bien que SEBA se soit donné beaucoup de mal pour souligner que toutes les cultures de rendement ne manquent pas de mérite, la société a ajouté: «Les agriculteurs de rendement gagnaient de l’argent en passant d’un protocole à un autre. Tant qu’il y a des acheteurs pour de nouveaux jetons de protocole, les producteurs de rendement peuvent continuer à sauter entre les protocoles. Lorsque les acheteurs cesseront d’accepter l’autre côté du commerce, cette activité dérangée sera arrêtée. De toute évidence, cette tendance n’est pas durable. »

Il a cité SushiSwap, un fork d’Uniswap, à titre d’exemple. Après son lancement, une myriade d’autres fourchettes sur le thème de la nourriture ont émergé. «Lorsque les marchés ont pris une mauvaise tournure, tous sauf SUSHI ont corrigé de plus de 99% et sont devenus presque sans valeur», ont écrit les analystes de SEBA.

La banque a finalement établi des parallèles avec le boom vertigineux des ICO observé en 2017 et 2018 – où la plupart des projets ambitieux n’ont pas résisté à l’épreuve du temps.

Protocoles cloisonnés

Malheureusement, les maux de tête dans l’espace DeFi ne s’arrêtent pas là. Cette année, Ethereum a établi sa position dominante en tant que principale blockchain sur laquelle sont basés les protocoles – et selon DappRadar, ce réseau détenait 96% du volume total des transactions dans l’écosystème DeFi au troisième trimestre de 2020.

Tel que rapporté par Crypto en septembre, cela a conduit à la sonnette d’alarme sur les problèmes d’évolutivité d’Ethereum – les frais de transaction atteignant un niveau record. Bien que l’on espère qu’Eth2 augmentera considérablement la capacité du réseau, les experts préviennent qu’il pourrait s’écouler des années avant que la transition vers la preuve de participation soit terminée … et d’ici là, l’industrie n’a peut-être eu d’autre choix que de rechercher des chaînes de blocs alternatives.

La société de recherche BraveNewCoin a abordé ces défis dans un rapport récent, dans lequel elle a identifié 18 risques non financiers graves auxquels le secteur DeFi est confronté.

«Le risque d’évolutivité est également le risque qu’Ethereum lui-même ne s’adapte pas correctement pour que les protocoles DeFi puissent fonctionner de manière durable au fil du temps. Si l’activité du réseau est trop élevée (comme elle l’a été récemment), cela dissuade les petits investisseurs et supprime l’aspect «accessible» de DeFi – parce que les petits investisseurs gagnent des récompenses inférieures aux frais requis pour les obtenir. Non seulement le risque d’évolutivité a un impact sur les investisseurs, mais il affecte également les protocoles », a écrit BNC.

Et tout cela avant de mentionner les innombrables vulnérabilités des contrats intelligents qui ont conduit à l’aspiration de millions de dollars de capital hors de l’écosystème DeFi par des acteurs malveillants. Des incidents très médiatisés semblent se produire presque chaque semaine – affectant la confiance des investisseurs et mettant en péril le potentiel à long terme du secteur.

Trouver les réponses

Selon Unifi – qui a déjà lancé cinq blockchains différentes – un changement est nécessaire si le secteur a la moindre chance d’établir une présence significative dans l’industrie de la cryptographie dans les années 2020 et au-delà.

À l’heure actuelle, l’équipe derrière ce protocole pense que l’espace est profondément défectueux. Sur la plupart des plates-formes DeFi, ceux qui gagnent le plus de récompenses sont ceux qui quittent une plate-forme en premier et passent à l’étape suivante: créer de la méfiance et faire évaporer la confiance. En conséquence, les protocoles de premier rang avec la valeur totale verrouillée la plus élevée changent constamment.

«Unifi est conçu sur mesure pour être un système efficace, gratifiant et durable. En capitalisant sur les atouts de chaque blockchain Unifi est activé, nous avons créé un système dans lequel toutes les chaînes contribuent ensemble pour former un modèle tokenomics complet, garantissant le succès de l’ensemble du protocole », a déclaré Juliun Brabon, PDG d’Unifi.

Unifi dit qu’il ne s’agit pas d’un clone d’un protocole existant – et au lieu de cela, le projet indique qu’il fournit un système de tokenomics durable qui s’apparente plus à une blockchain qu’à un protocole DeFi conventionnel. Ceci est démontré par leur jeton de gouvernance, UNFI, qui intègre la preuve d’enjeu dans son modèle. Unifi offre des récompenses de fidélité aux fournisseurs de liquidité et aux traders, encourageant un sentiment de communauté au lieu d’être une course pour être le premier à sortir.

Le protocole ajoute que son approche multi-chaînes se traduit par une audience toujours croissante avec chaque nouvelle blockchain prise en charge – avec Ethereum, Tron, Ontology, Harmony et la Binance Smartchain réunis grâce à l’utilisation de jetons de base. Au cours du dernier trimestre de 2020 et jusqu’en 2021, Unifi devrait lancer des chaînes de blocs supplémentaires – et de nouveaux services DeFi, tels que des swaps inter-chaînes et une plate-forme de prêt, seront lancés.

Afin d’obtenir un soutien intersectoriel, Unifi affirme avoir reçu des investissements de plus de 20 sociétés de capital-risque blockchain, dont quatre grandes bourses – Binance, MXC, Bibox et HBTC. Le jeton de gouvernance d’Unifi, UNFI, a récemment été présenté sur Binance Launchpool.

Au début de 2021, tous les regards seront tournés vers DeFi pour voir s’il peut maintenir sa taille actuelle – sans parler de la croissance astronomique observée en 2020. La durabilité s’annonce cruciale pour y parvenir, et encourager la fidélité des utilisateurs pourrait être la clé du succès.

Avertissement. Crypto ne cautionne aucun contenu ou produit sur cette page. Bien que notre objectif soit de vous fournir toutes les informations importantes que nous pourrions obtenir, les lecteurs doivent effectuer leurs propres recherches avant de prendre des mesures liées à la société et assumer l’entière responsabilité de leurs décisions, et cet article ne peut pas être considéré comme un conseil en investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *