L’une des plus grandes banques d’investissement d’Europe émet un jeton de sécurité sur Tezos

L’une des plus grandes banques d’investissement d’Europe émet un jeton de sécurité sur Tezos

Crypto naturalist

Le géant financier européen Société Générale a émis un jeton de sécurité sur la blockchain Tezos.

Selon une annonce de jeudi, cette décision constitue le premier actif tokenisé proposé par la Société Générale.

La banque a déclaré que l’offre de jetons de sécurité était une étape importante dans les efforts visant à lancer des opérations sur le marché de la crypto-monnaie à spectre complet d’ici 2022.

La Société Générale, par le biais de sa filiale, Société Générale – Forge, prévoit d’émettre des titres tokenisés pouvant être intégrés aux systèmes bancaires existants. Outre la tokenisation des actifs, la crypto-incursion de la banque comprendra également des services d’échange et de conservation pour les clients institutionnels. La banque a déclaré:

«Cette nouvelle expérimentation, réalisée conformément aux meilleures pratiques de marché, démontre la faisabilité juridique, réglementaire et opérationnelle d’émettre des instruments financiers plus complexes (produits structurés) sur la blockchain publique.»

La première émission de jetons de sécurité marque la troisième année consécutive de développement de l’adoption de la crypto et de la blockchain par les écuries de la Société Générale.

En 2019, la banque, via son établissement de crédit spécialisé Société Générale SFH, a émis une obligation de 100 millions d’euros en tant que titre tokenisé sur Ethereum.

En mai 2020, SFH et SG Forge, conjointement avec la Banque de France, ont émis une obligation symbolique de 40 millions d’euros, réglée à l’aide d’une monnaie numérique expérimentale de banque centrale.

En effet, la Société Générale est l’une des institutions financières sollicitées par la banque centrale française pour mener son étude pilote expérimentale sur la monnaie numérique de la banque centrale.

Plus tôt en avril, la Société Générale faisait partie d’un groupe de banques mondiales engagées par la Banque européenne d’investissement pour utiliser la blockchain dans l’émission d’obligations numériques.

Alors que l’Union européenne n’est pas encore parvenue à une réglementation définitive pour la crypto et la blockchain, la Société Générale est l’une des nombreuses institutions financières de la région à expérimenter cette nouvelle technologie.