Riot Blockchain augmente son taux de hachage de 45% avec 1000 nouveaux Antminers

Riot Blockchain augmente son taux de hachage de 45% avec 1000 nouveaux Antminers

Crypto monnaie libra achat

La société minière Bitcoin (BTC) cotée en bourse, Riot Blockchain, prévoit augmenter son taux de hachage de 45% après avoir reçu 1 000 Antminers Bitmain S19 Pro.

Le lot de mineurs comprend la première des trois tranches qu’il a commandées à la dernière génération de mineurs de Bitmain, la société ayant récemment acheté au total 2 000 mineurs S19 Pro et 1 040 mineurs S19.

Les 1 000 unités S19 Pro devraient être opérationnelles dans les deux prochains jours dans une installation appartenant à une société minière, Coinmint, à Massena, New York. Riot exploite actuellement 4 000 Antminers S17 Pro.

Riot cible 0,46% de la puissance totale de hachage

Les nouveaux Antminers de Riot porteront le taux de hachage opérationnel de Riot à 357 pétahashes par seconde, ce qui équivaut à 0,29% du taux de hachage actuel de Bitcoin de près de 123000 pétahashes.

Une fois que tous les nouveaux mineurs de l’entreprise auront été reçus et déployés, Riot prévoit de contrôler une puissance de hachage totale de 566 pétahashes – une augmentation de 129% par rapport à la capacité actuelle de l’entreprise et de 0,46% du taux de hachage total du réseau Bitcoin. Riot espère dépasser un exahash de capacité opérationnelle au début de l’année prochaine.

Riot annonce

Riot a conclu un «contrat de services miniers de co-implantation» avec Coinmint pour déplacer une partie de ses Antminer S17 d’Oklahoma en avril vers les installations de la société à New York, une ancienne fonderie d’aluminium. Riot a souligné que l’accord offrirait une réduction des dépenses d’électricité et de climatisation.

Malgré l’accumulation d’un déficit de 221 millions de dollars tout en s’appuyant sur des capitaux propres et des financements par emprunt pour financer ses opérations, le cours de l’action de Riot a surperformé la BTC sur 2020 jusqu’à présent – la performance de l’action reflétant une augmentation de 70% des revenus trimestriels d’une année sur l’autre et le licenciement de allégations de pompage et de vidage portées contre l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *